femme birmane
ACTUALITÉS

Birmanie : l’autorisation d’une médecin annulée en raison de photos en lingerie

Âgée de 29 ans, Nang Mwe San a été interdite d’exercer en tant que médecin en Birmanie. Cette décision a été notifiée à la jeune femme par une lettre datant du 3 juin dernier de l’ordre des médecins. Des photos de la concernée en lingerie seraient à l’origine du retrait de son autorisation. Retour sur cette interdiction aux motifs très particuliers. 

  Un style vestimentaire ne respectant pas les traditions et la culture birmanes à l’origine de la sanction 

Dans sa missive datée du 3 juin, l’ordre des médecins de la Birmanie n’a pas manqué de fournir à l’opinion nationale et internationale les raisons des sanctions prises à l’encontre de Nang Mwe San. Les motifs soulevés par cet organe représentatif de la profession de la médecine dans le pays sont des plus étonnants. Pour l’ordre des médecins, il est clair que le style vestimentaire adopté par la jeune  femme ne respecte pas les traditions et la culture de la Birmanie. Il est en effet reproché à cette médecin d’avoir publié sur les réseaux sociaux des clichés d’elle en lingerie.

Une telle tenue est contraire aux mœurs à en croire les arguments présentés en vue de justifier cette sanction. Il convient à ce niveau de souligner que la société birmane reste dans sa plus grande majorité serait hostile à tout ce qui est vulgarité dans la façon de s’habiller. Cette manière de voir les choses est encore très ancrée dans l’esprit des Birmans même si les plus jeunes se tournent de plus en plus vers des vêtements occidentaux.

A 29 ans, Nang Mwe San fait absolument partie de cette catégorie et n’a aucun complexe à porter une lingerie ou un maillot dans le cadre de l’exercice du métier de mannequin. Justement, la principale concernée a travaillé en tant que médecin généraliste durant avant de s’orienter vers le mannequinat. 

Une décision surprenant dans un pays en manque de médecins 

L’interdiction prononcée par l’ordre des médecins à l’encontre de Nang Mwe San se justifie difficilement dans un pays tel que la Birmanie ne disposant pas de suffisamment de personnes formées dans ce domaine afin de répondre aux besoins des populations. Pour celle qui exerce aussi le métier de mannequin, le retrait de son autorisation injuste. Elle comptait revenir dans la médecin et s’y consacrer même si actuellement elle préfère suivre sa passion pour la mode. 

Une sanction contre laquelle Nang Mwe San compte faire appel 

Parce qu’elle la juge inacceptable, Nang Mwe San ne compte pas baisser les bras après l’interdiction d’exercer en qualité de médecin. Elle envisage de faire appel de cette décision devant les juridictions supérieures du pays. Pour elle, les images publiées relève d’une affaire personnelle en dehors du champ des prérogatives de l’ordre des médecins. Ce sont là quelques-uns des arguments qu’elle entend faire valoir devant les juges d’appel. 

Commentaires fermés sur Birmanie : l’autorisation d’une médecin annulée en raison de photos en lingerie